Comment le monitoring applicatif permet d’améliorer votre image et votre productivité ?

Comment le monitoring applicatif permet d’améliorer votre image et votre productivité ?

Actuellement, tous les SI (Systèmes Informatiques) cherchent à se renforcer face aux incidents, aux ruptures de services, aux lenteurs, et aux pannes plus ou moins graves. Afin de se prémunir de ces aléas, les systèmes sont de plus en plus répliqués, de nombreux tests sont effectués et les déploiements sont de plus en plus automatisés. En dépit de ces préventions, les incidents et les pannes sont toujours aussi présents ; voir plus fréquents selon certains experts…


Ce phénomène est induit par une complexité grandissante des SI qui se caractérise par une multiplication et une spécialisation des applications pour couvrir des besoins toujours plus grands dans une ère de transformation digitale.


Loin de pouvoir garantir un monde sans aléas, il devient un enjeu majeur de pouvoir détecter les incidents et de les résoudre au plus vite. A ce stade, la mise en place de solution de monitoring permet d’identifier, d’analyser les problèmes et même de mieux comprendre le comportement des applications.


La plupart des entreprises que nous rencontrons sont équipées d’outils de supervision de l’infrastructure (espace disque, réseaux, CPU, mémoire, etc.) et sont matures sur ce sujet. En revanche, en dehors la consultation de fichiers de logs, il est rare de rencontrer un monitoring d’applications, celles dites « home-made » (application de gestion, web app, …).

Les enjeux du monitoring applicatif

Amélioration des applications

La solution de monitoring au travers différentes métriques telles que le temps de réponse d’un traitement et le nombre d’appel va offrir une meilleure compréhension du comportement et de l’utilisation de l’application. A partir de là, nous allons être en mesure d’améliorer et d’adapter l’application pour mieux répondre à l’utilisation réelle de l’application, aussi bien sur les ressources physiques que sur le code applicatif.

Hélas, et bien trop souvent, des erreurs de coding ou de lenteurs se révèlent en production. La solution de monitoring va alors pouvoir fournir un ensemble d’informations cruciales qui vont permettre aux développeurs de comprendre ce qu’il s’est passé, et ainsi éviter les correctifs en aveugle basés sur des hypothèses et non sur des faits avérés. Les applications en productions sont normalement soumises à un accès limité pour des raisons de sécurité et sont donc très difficilement accessible par les développeurs. La solution de monitoring va leur ouvrir une fenêtre pour voir et comprendre comment l’application se comporte en production.

Réduire les pertes de chiffre d’affaire et améliorer l’image

Lorsqu’un incident se déclare, comme par exemple la dégradation du temps de réponse, le traitement en erreur ou la rupture de service, nous comprenons facilement que cela va fortement impacter les utilisateurs par des ralentissements voir des blocages et donc engendrer une perte de chiffre d’affaire.

L’analyste du Gartner Andrew Lerner estime qu’en moyenne, le coût d’un bug qui rend le système inopérant (un bug dit « bloquant ») est de 5 600 euros par minute d’arrêt. Plus intéressante que la valeur moyenne est la fourchette fournie par Andrew Lerner entre 140.000 euros par heure d’indisponibilité et jusqu’à 540.000 euros.*

* Source

L’identification du problème est un temps non planifié et donc perturbateur.

Il faut en moyenne 7h pour identifier un problème pour un SI monitoré. Et il ne précise pas le nombre de personnes impliquées… Sans solution de monitoring adéquat, le temps passé peut-être catastrophique. Non seulement, le problème va sûrement persister pendant tout ce temps et donc impacter fortement le business, mais aussi réduire la capacité de développement des équipes car les développeurs et les ops vont être mobilisés pour résoudre le problème de production. La solution de monitoring va grandement accélérer la RCA (Root Cause Analysis) et idéalement la détecter avant l’incident.

Par exemple, en monitorant le pool de connexion à la base de données, une alerte sera envoyée en cas de saturation de celle-ci Ainsi, le support de production pourra intervenir avant d’avoir de gros ralentissement des traitements ou des erreurs si la saturation persiste.

Le temps de résolution d’un incident est souvent critique, car il coûte cher et impacte grandement l’image de l’entreprise. Il ternit la réputation d’une marque, en ayant également un impact sur les relations entre les différents services internes concernés par ces problèmes.  Une application à usage interne développée et maintenue par le SI sera cruciale selon son efficacité Si l’application est ergonomique et plaisante, les autres services auront une perception positive du SI et de son travail. A contrario, le SI peut devenir la bête noire des services métiers si la qualité n’est pas au rendez-vous. Plus le temps de l’identification de l’incident est long, plus l’image de l’équipe en charge de l’application se dégrade et donnera l’impression de ne pas savoir maitriser ce qu’il se passe !

Le choix d’une solution de monitoring performante et adaptée est donc un défi majeur pour chaque entreprise, avec des enjeux et des risques économiques qui peuvent avoir des conséquences énormes.

Dans un second volet, nous vous présenterons comment monitorer ses applications !