RPA : Les robots au service de l’intelligence

RPA : Les robots au service de l’intelligence

Les robots dans la culture populaire n’ont pas toujours une image positive. Si l’on en croit Skynet, I-Robot ou encore les droïdes de Star Wars.

Mais nous avons aussi ceux qui se présentent comme de bons compagnons, des entités dévouées à aider le protagoniste principal dans sa quête.

Mais de quel côté se positionner ?
Est-ce le côté obscur qui prime ?
Que signifie un robot aujourd’hui ?

Le monde à l’heure actuelle est composé d’un nombre important de systèmes d’information et de solutions logicielles. Des systèmes qui communiquent entre eux, d’autres complètement indépendants. Le lien entre tous ces systèmes ?  L’humain.

Il va faire en sorte que les informations transitent bien entre tous les systèmes. Il va transférer les données d’un point A à un point B. L’humain sert-il donc juste d’interface inter-SI ? L’humain est un être doté d’intelligence et celle-ci doit être mise en avant. Mais comment la mettre en valeur quand la plus grande partie de notre travail est de gérer des données ? Est-ce que l’humain n’aurait pas besoin de son robot personnel pour l’aider dans ses tâches quotidiennes ?

Quelles applications pour la robotisation au travail ?

De quoi parle-t-on quand on évoque le terme robot ? On parle de RPA (Robotic Process Automation), ou littéralement : automatisation de processus à l’aide de robots.

Ils sont présents pour aider l’employé dans sa journée de travail quotidienne. Ses champs d’action peuvent aller du simple test unitaire sur de la supervision d’une infrastructure informatique, au reporting financier, à la gestion de notes de frais ou encore à la recherche de talents à recruter. Comme on a pu le voir précédemment, les domaines d’application du RPA sont nombreux. Partout où l’homme est capable d’identifier et d’expliquer les processus avec lesquels il travaille au quotidien, le RPA peut être utilisé. Ce qui le rend au final applicable presque n’importe où.

Quelle place pour le robot dans une entreprise ?

Un robot reproduit le comportement humain. On peut le comparer à un stagiaire auquel on donne des tâches à accomplir, souvent répétitives et pour lesquelles l’employé principal ne met pas au profit son intelligence et son expérience du métier. Donc finalement, ce stagiaire ne serait relayé qu’à l’exécution des missions que son maître de stage n’a pas envie de faire ? Pas vraiment, le stagiaire est doué d’intelligence et peut apprendre, il est aussi susceptible de faire des erreurs, comme tous les autres êtres humains. Mais quel rapport robot-humain-stagiaire ? Le robot n’apprendra pas à être expert-comptable, il n’a pas la capacité d’apprentissage. Par contre, on peut lui demander d’écrire ou d’analyser, et le robot s’exécutera sans sourciller. Le robot est donc un assistant, une aide précieuse au quotidien pour l’employé.

Un assistant robot, mais pourquoi ?

Nous avons vu que le robot est un assistant qui peut aider les employés au quotidien. Mais quel est son champs d’action exactement ?

Un des termes important dans le RPA est Processus. Par exemple, lorsque qu’un membre du support reçoit un ticket dans sa boîte e-mail, il commence par l’ouvrir, prend les informations de ce ticket, l’enregistre dans un outil de ticketing, reprend les informations de l’email et envoie une réponse à l’utilisateur lui disant qu’il a bien enregistré sa demande. Cela peut paraitre succin, voir facile et peu chronophage.

Qu’en est-il si le serveur n’est pas opérationnel sur une journée donnée et qu’il faut le redémarrer ? De l’autre côté, les tickets s’accumulent dans la boîte e-mail et les utilisateurs s’impatientent, car leurs tickets ne sont pas pris en compte. Je vais donc diviser mon temps entre l’enregistrement des tickets et la résolution de mon problème avec le serveur. Le temps passé à justifier aux utilisateurs que leur demande est bien prise en compte est du temps perdu sur lequel l’employé pourrait mettre au profit l’intelligence de son métier, réparer le serveur. Cette situation entraine stress, insatisfaction des utilisateurs et un serveur en panne n’est jamais bon pour un budget. Et pourquoi pas un robot ? Pourquoi un robot n’irait-il pas regarder les emails, prendre les informations et se connecter sur un outil de ticketing pour renseigner les informations ? Il est vrai que durant cette période, avec un assistant il aurait pu passer plus de temps sur son vrai problème, travaillé plus sereinement et les utilisateurs auraient été plus satisfait. Et c’est valable dans tous les domaines. Chaque métier à son lot de tâches chronophages, répétitives, manuelles et obligatoires. Des tâches qui font partis du métier mais elles imputent sur notre vraie intelligence du métier, elles nous mettent sous pression, retardent les échéances. Les robots et le RPA peuvent remédier à ces problèmes. Ils aident les employés à se sentir mieux, plus serein dans l’environnement de travail. Ils reconcentrent les employées sur leurs vraies connaissances du métier. Et si les employés sont heureux dans leurs jobs, c’est toute l’entreprise qui en est bénéficiaire.

Les avantages du travail avec les robots

Effectivement le robot ne remplacera jamais un employé. C’est simple, un employé ne faisant que de la saisie Excel avec un diplôme de comptable changera surement d’entreprise pour mettre au profit son intelligence du métier ailleurs. Avec le RPA, nous sommes en capacité de travailler avec les robots. De plus, cela génère de nouveaux métiers et de nouvelles compétences. Des business analystes RPA, des développeurs RPA. Des personnes dédiées à aider les employées et les entreprises à être plus efficients. Des personnes qui mettent l’intelligence et la valeur humaine au profit de l’entreprise. Via des robots. Oui, les robots sont capables d’interagir avec un nombre important de systèmes. Des sites web, des machines virtuelles, des ERP, des logiciels métiers et tellement d’autres. Les robots vont interagir comme un humain dans ces systèmes, s’authentifier, naviguer, analyser, recopier, exporter, imprimer, etc. L’employé va donc expliquer au développeur RPA exactement ce qu’il fait, dans quels systèmes et ce que le robot doit faire. Une fois le robot en place, il va effectuer la tâche avec un taux d’erreur proche de 0%. Qui ne connait pas cette situation où un rapport est à sortir rapidement impliquant de copier les données d’un système, de les calculer et de les mettre dans un fichier Excel. Mais à travailler dans l’urgence, on néglige les tests et les risques d’erreurs de saisie sont multipliés. Avec un robot, pas de problème de recopies, pas de problèmes d’analyses, pas de contrainte de temps. De ce fait, pendant que mon robot rédige le rapport journalier de l’employé qui prend 2h, il a pu rencontrer deux nouveaux clients et mettre à profit ses qualités de commercial.

Restoring the value of human capital

Il n’y a pas de secret, un employé heureux résulte d’une entreprise heureuse.
En tant que Consultant à la Positive Thinking Company,

Il n’y a pas de secret, un employé heureux résulte d’une entreprise heureuse. En tant que consultant je me souviens des personnes avec lesquelles j’ai travaillé sur le RPA. C’est un peu un émerveillement, quand les employés voient les robots en fonctionnement, au-delà de l’avancé technologique, c’est le soulagement que je peux percevoir. « On va gagner un temps phénoménal avec ces robots », « on passait beaucoup de temps à vérifier nos erreurs, maintenant on est plus sereins », « avec le robot en place, on n’oublie plus une demande client qui tombe dans un flot d’emails ». Globalement, le RPA est un outil merveilleux. Tout le monde et chaque domaine technologique peut être concerné.

« Robotic Process Automation will help humans become more human at work »

Visitez notre page dédiée à l’Hyperautomation et Contactez-nous pour en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous accompagner au début et pendant le lancement de votre initiative.